L’avenir de la méditation

Cet article est écrit dans le cadre d’un “carnaval d’articles” -“Quel est l’avenir de la méditation”- pour le blog de Christophe Lorreyte. Il s’agit d’un événement inter-blogueurs. Quelque soit le thème de leur blog, ceux-ci écrivent sur un même sujet vous permettant ainsi de découvrir des points de vue très divers autour d’une même question. Un livret réunissant tous les articles vous sera offert sur le site de Christophe Lorreyte.

Je trouve le thème de cette compilation d’articles très intéressant et je suis ravie de participer à cet événement inter-blogueurs !

Pour information, retrouvez moi également sur apprendre-chaque-jour.fr . Apprendre petit à petit et en s’amusant ! Culture générale, jeux, activités manuelles, outils de développement personnel ou pédagogies innovantes seront en autres mis à l’honneur pour épanouir les enfants (et leurs parents !)

l'avenir de la méditation

A l’occasion de cet article, je propose pour la première fois un podcast (soyez indulgent!) ,  c’est un enregistrement audio de l’article lu. Il vous permet, une fois téléchargé de l’écouter autant de fois que vous le souhaitez et au moment le plus opportun!

 podcast

Pour l’écouter et/ou télécharger : L’Avenir de la méditation

 

 

 

Au vu des conditions de nos vies actuelles, il est effectivement intéressant de nous interroger sur la place qu’occupera la méditation dans le futur. Il me semble que nous sommes tous plus ou moins stressés et débordés. Nous courons après les heures manquantes à la fin de la journée pour boucler la liste des choses à faire. Régulièrement (pour ne pas dire toujours) cette liste n’est pas entièrement achevée à la fin de la journée. Les conséquences ne se font pas attendre : stress et pression supplémentaires pour réaliser les tâches de la journée suivante. Il peut s’agir d’activités du quotidien (ménage, repas, courses, transports des enfants aux activités, factures à payer …) ou de tâches plus ponctuelles (rendez-vous médicaux, rendez-vous professionnels etc…).

 

relaxation-silviarita

Qu’est-ce que la méditation?

    • la définition de google :

“Réflexion qui approfondit un sujet, mûrit un projet.”

    • la définition de Wikipédia

“Le terme méditation (du latin meditatio) désigne une pratique mentale ou spirituelle.”

    • Mon point de vue

Pour moi, méditer, c’est surtout être conscient.

Etre conscient de ce qui se passe, en soi et autour de soi.

Etre conscient de vivre, de respirer, d’être heureuse ou de me sentir en situation inconfortable.

Se recentrer sur soi-même permet d’accéder à cet état de pleine conscience. Pour cela je peux m’aider de “forces intérieures” comme ma respiration, ou extérieures comme un mandra permettant à mes pensées de s’apaiser quelques instants.

 

Les différences entre méditation et relaxation.

relaxation

*la relaxation

permet :

  • une réduction du stress dans le corps
  • un relâchement musculaire
  • une baisse de la pression sanguine
  • un esprit qui se calme et se recentre

La relaxation se trouve à l’opposé du stress. Elle est un effet secondaire de la méditation.

La relaxation peut s’obtenir par la méditation mais par d’autres activités également (yoga, activités artistiques…)

*La méditation

va induire la relaxation mais ce n’est pas son but principal.

Dans la méditation le principal objectif est le renforcement et le travail de l’esprit, de la concentration, du mental.

Dans la méditation il y a aussi une dimension spirituelle avec le questionnement sur la vie, la mort, le but de la vie etc…

 

Quelle place accorder à la méditation dans le futur?

bouddha rituel eau

Le contexte : une société dans laquelle tout va très vite.

Nos modes de vie se sont radicalement transformés en quelques années. Les évolutions semblent toujours plus importantes et rapides. Les informations arrivent à notre cerveau de partout, tout le temps : affiches publicitaires, musique, télévision. Les écrans ont envahi notre quotidien.

Dans un premier temps, cela peut nous sembler très bénéfique : accès rapide à l’information, formation en ligne, tutoriel etc…

trop d'écrans

Cependant l’effet secondaire est que nous ne nous reposons plus ! Il y a toujours une information à chercher, un mail à lire (personnel ou professionnel..), un documentaire à voir, un nouveau film à découvrir, un sport, une activité à pratiquer…

Notre environnement regorge d’activités et d’informations de qualité et il est bien souvent difficile d’y résister!

De plus pour des personnes hypersensibles  , cet afflux constant d’informations à nos sens est quelque chose pouvant devenir extrêmement handicapant.

 

Comment méditer?

En étant conscient!

L’important est de prendre conscience de nos habitudes néfastes : vouloir toujours aller plus vite et penser à ce que je vais faire ensuite. Je suis en train de préparer le repas, je pense à ce mail reçu en quittant le travail ; je suis en train de faire la vaisselle, je pense au repas à préparer pour le lendemain. STOP!!!

Mettez-vous sur pause et appréciez chaque moment que vous vivez. Même s’il n’est pas agréable : appréciez-le !

Voilà ce que je dis souvent à mes enfants qui se brossent les dents très rapidement sans aucun soin : prenez le temps. Ne cherchez pas à vous débarrassez de ces 2 ou 3 minutes mais au contraire vivez-les avec conscience. Sentir la brosse sur chacune de mes dents, la sensation du dentifrice dans la bouche, la sensation de l’eau sur les dents, les joues.

Essayez vous-aussi et faites-en une habitude ! Choisissez une activité quotidienne et transformez-là en un moment de méditation et de pleine conscience. Une fois l’habitude instaurée, vous pourrez choisir une autre activité : le temps d’une promenade ou de faire la vaisselle par exemple. Vous pourrez apprécier la sensation de l’eau qui coule sur vos mains, la température de l’eau qui procure des réactions différentes dans le corps, le plaisir d’avoir de l’eau “à volonté” sans difficulté…

Ainsi, la méditation à travers la pleine conscience c’est aussi se reconnecter à nos sens.

Quelle est la durée idéale pour méditer?

Il me semble essentiel de nous accorder quotidiennement un temps pour la méditation. Ou plus exactement des temps.

La durée me semble moins importante que la qualité.

Je pense qu’il est préférable de méditer plusieurs fois 1 minute par jour de manière qualitative plutôt qu’ 1 heure par semaine si cela est très difficile et que la qualité de la méditation n’est pas au rendez-vous.

Pour vous aider dans cette pratique, je vous conseille le livre “Les mini-habitudes” de Stephen Guise. Celui-ci conseille de mettre en place des mini-habitudes. Celles-ci seront tellement petites et accessibles que nous ne pourrons pas échouer. De cette manière nous programmons notre cerveau à faire de grands changements.

Par exemple, j’ai mis en place après la lecture de ce livre plusieurs mini-habitudes :

-1 minute de vélo elliptique au réveil chaque matin avant de me préparer. Aujourd’hui je suis arrivée à 10 minutes par jour et cela sans aucun effort, je dois même avouer que ces 10 minutes me font du bien !

-une mini-méditation au réveil : Je me centre sur ma respiration et je pense en termes uniquement positifs “j’inspire : je calme mon corps et mon esprit, j’expire : je me sens bien, en pleine santé”

-une mini-méditation le soir, généralement identique ou inspirée de Hoponopono (Je ne peux pas détailler ici mais ce sujet est passionnant également!)

L’importance de la méditation régulière.

Une expérience récente m’a fait prendre conscience de l’importance qu’avait prise la méditation dans ma vie.

Il y a quelques jours, je me suis retrouvée dans un tram bondé, sans climatisation et avec une chaleur étouffante. J’ai vraiment cru m’évanouir puis j’ai pensé à mes méditations express.  Je me suis recentrée.  L’idée était de calmer mes pensées qui prenaient trop de place. J’ai fermé les yeux et en quelques inspirations/expirations mon mental s’est progressivement calmé. (J’ai écrit ici une petite histoire à ce sujet pour aider les enfants stressés avant la rentrée des classes)

Pour l’anecdote, j’ai même réussi à ne pas descendre du tram à l’arrêt suivant! Ce n’est que plusieurs heures après cet événement que j’ai réalisé l’importance de mes méditations quotidiennes : je n’aurais sans doute pas été capable de me recentrer aussi rapidement sans elles.

 

Et les enfants?

Enfant Zen

Les enfants aussi sont soumis à nos modes de vie et n’ont pas souvent la possibilité de s’ennuyer.

Or, il me semble que c’est dans ces périodes d’ennui que le cerveau peut être le plus créatif, se raconter des histoires, inventer de nouveaux projets…

Le nombre d’histoires imaginées lorsqu’enfant, je regardais les nuages est incalculable ! Était-ce une initiation à la méditation?!

temps méditation

Les enfants tireront donc également énormément de bénéfices à pratiquer ces moments de méditation quotidiennement.

Il me semble inévitable (et c’est très bien!) que la méditation se fasse de plus en plus présente aussi pour nos enfants et cela dès le plus jeune âge. La méditation est en train de progressivement entrer dans leur vie, que ce soit à la maison ou même à l’école.

Un support très connu est le livre (et CD) de Eline Snel “Calme et attentif comme une grenouille “. J’ai personnellement utilisé cet outil pour mes enfants, le soir au moment du coucher (dernière piste du CD) mais également dans ma classe avec mes élèves et cela dès la petite section de maternelle et jusqu’au CM2. Le succès a été au rendez-vous pour tous les âges!

calme et attentif

Il existe maintenant aussi pour les adolescents et leurs parents.

Respirez

 

 

Conclusion

Dans les années qui arrivent il serait très bénéfique de pratiquer la méditation :

-tous les jours

-de manière adaptée à nos modes de vie : quelques minutes par jour, de manière rituelle permet de concilier cette pratique avec nos modes de vie modernes.

-pour tous : enfants et adultes peuvent méditer, et pourquoi pas créer un rituel de méditation en famille?!

Les bénéfices sont multiples : pour notre santé physique et notre santé mentale.

La place à accorder à la méditation est primordiale pour nous permettre de traverser les périodes ponctuelles de stress mais également nous aider à gérer le stress chronique engendré par une modification importante de nos modes de vie en très peu de temps.

La méditation sera de plus en plus essentielle, pour les adultes épuisés ou sans cesse à la limite du burnout mais aussi pour les enfants qui grandissent dans un monde où tout va toujours plus (trop?) vite.

Il faut ajouter que la méditation peut également servir lorsque tout va bien : aucun stress, aucune fatigue, elle agira alors en prévention et sera d’autant plus utile.

 

Je finirai mes réflexions avec ce proverbe d’un vieux sage chinois qui montre à quel point la place de la méditation est essentielle :

“Si tu as le temps, médite 20 minutes par jour.
Si tu n’as pas le temps, médite 1 heure par jour.”

enfant zen médite

…A méditer !!!

Stéphanie

 

Sources :

*Vidéo youtube s’épanouir en conscience : https://youtu.be/l2ucOuRondw

*wikipédia la méditation https://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9ditation#Effets_sur_la_sant%C3%A9

*photos CC0 Creative Commons sur pixabay.com

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •